Top 5 des évènements clés à surveiller sur les marchés ce jeudi

Top 5 des évènements clés à surveiller sur les marchés ce jeudi

Top 5 des évènements clés à surveiller sur les marchés ce jeudi
Economy news
Jeudi, septembre 19, 2019 - 10:02

Investing.com - Les banques centrales à travers le monde réagissent différemment à la réduction des taux de la Réserve fédérale, les actions américaines sont placées pour une ouverture en baisse et de nouvelles secousses font remonter les prix du pétrole. Voici ce que vous devez savoir pour bien aborder les marchés financiers ce jeudi 19 septembre.

1. Jeudi monétaire varié

Le cycle d'assouplissement de la politique monétaire mondiale s'est poursuivi pendant la nuit alors que l' Indonésie et Hong Kong ont tous deux abaissé les taux d'intérêt officiels, bien qu'il faille noter que de son côté, la Banque du Japon a laissé son taux directeur inchangé et a laissé entendre qu'elle pourrait assouplir lors de sa prochaine réunion en octobre.

En Europe, le franc suisse s'est renforcé face au dollar et à l'euro après que la Banque Nationale Suisse ait laissé son taux directeur inchangé, mais ait modifié le mode de calcul du taux de pénalité pour les réserves excédentaires des banques à l'avenir, une mesure qui réduirait les effets secondaires des taux d'intérêt négatifs sur les banques. La Banque Centrale Norvégienne a annoncé ce qui sera probablement sa dernière hausse de taux d'intérêt dans un avenir prévisible.

Les décisions ont été prises alors que l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a réduit ses prévisions pour la croissance mondiale cette année à 2,9%, le plus bas niveau des dix dernières années.

2. Wall Street devrait ouvrir en baisse

Les marchés boursiers américains devraient ouvrir à la baisse, annulant la remontée tardive de la séance de mercredi qui a laissé peu de changement sur les marchés face aux décisions de la Fed.

À 12h30, les futures Dow étaient en baisse de 0,2%, tandis que le contrat S&P 500 était également en baisse de 0,2% et le contrat Nasdaq 100 était en baisse de 0,3%.

Le président de la Fed Jerome Powell a indiqué lors de sa conférence de presse que la Fed ne s'attendait pas à un affaiblissement significatif de l’économie américaine à court terme. Cette thèse sera testée à 14h30, lorsque la Fed de Philadelphie publiera son enquête régulière sur les entreprises. Il y aura également les demandes initiales d'assurance-chômage qui seront publiées au même moment.

3. La Fed apaise encore le marché monétaire

La Réserve fédérale devrait organiser une opération "repo" pour alléger les conditions sur le marché monétaire américain pour la troisième journée consécutive.

Comme ce fut le cas mercredi, la Fed offrira un maximum de 75 milliards de dollars aux banques en fonds. Les banques avaient demandé 80 milliards de dollars lors de l'enchère de mercredi, ce qui signifie une autre ruée sur les fonds au jour le jour sur le marché libre, ce qui a amené le taux des fonds de la Fed à plus de 2,30%, au-dessus de l'ancienne fourchette cible de la Fed de 2,00% à 2,25%.

Il n’existe toujours pas de consensus sur l’importance à long terme de cette compression des liquidités. Si, comme beaucoup le soutiennent, les causes sont essentiellement techniques et à court terme, les taux au jour le jour devraient logiquement revenir à leur niveau cible en quelques jours. Si ce n’est pas le cas, la Fed pourrait subir des pressions pour recommencer à acheter des actifs.

4. Microsoft (NASDAQ:MSFT) augmente ses dividendes et ses rachats d'actions

Les actions de Microsoft (NASDAQ: MSFT) vont attirer l'attention après que la société ait augmenté son dividende et le volume de son programme de rachat d'actions après la cloche de clôture mercredi.

Le conseil a augmenté son dividende trimestriel de 11% à 51 cents, bien que cela ne laisse encore qu'un rendement de dividende annuel implicite de seulement 1,5%, inférieur à la moyenne de 1,9% pour le S&P 500.

En outre, la société a augmenté son programme de rachat d’actions à capital variable de 40 milliards de dollars, soit un peu moins de 4% de sa capitalisation boursière.

5. Le Pétrole augmente à nouveau

Le prix du pétrole a de nouveau augmenté alors que le ministre des affaires étrangères de l’Iran a ravivé les craintes d’un conflit militaire dans le Golfe, quelques heures seulement après que l’Arabie Saoudite et les États-Unis semblaient avoir minimisé le risque de guerre à court terme.

Le marché a également été secoué par des informations selon lesquelles l'Arabie Saoudite aurait demandé à l'Irak d'acheter des millions de barils de pétrole brut afin de s'assurer que le royaume respecte ses engagements envers ses propres clients. Cela a été considéré comme allant à l’encontre des prétentions des autorités saoudiennes selon lesquelles ils rétabliraient rapidement la production à son niveau d’avant les attaques sur les principales installations énergétiques du weekend.

À 12h30, le brut WTI était en hausse de 2% à 59,23$ le baril, tandis que le Brent était en hausse de 2,7% à 65,31$ le baril.

© Reuters.
1913293